Transport aérien : Asky Airlines aiguise son appétit pour 2017

 

Le transporteur aérien le plus important en Afrique de l’Ouest et du Centre, Asky Airlines annonce un programme ambitieux d’expansion au-delà de l’Afrique pour l’année 2017. Selon le calendrier en cours d’élaboration, Asky pourrait desservir Paris, Londres, Johannesburg et Beyrouth d’ici quelques mois.

Six mois après l’ouverture de la ligne directe Lomé-New York, Asky Airlines lorgne désormais d’autres destinations notamment en Europe et en Asie. Le transporteur aérien ambitionne de desservir les capitales européennes comme Paris et Londres. La capitale libanaise, Beyrouth est également en ligne de mire tout comme Johannesburg.

 

« Le calendrier est en cours d’élaboration et nous devrons choisir Paris, Londres, Johannesburg ou Beyrouth », explique le directeur général de la compagnie aérienne, Henok Teferra.

Asky assure déjà plusieurs liaisons hebdomadaires non-stop entre Lomé et New York avec des coefficients de remplissage de l’ordre de 92%. Des vols assurés avec son partenaire Ethiopian Airlines.

 

Faciliter les mouvements entre l’Afrique et les autres continents

Regrettant que 80% du trafic entre l’Afrique et le reste du monde soit assuré par des compagnies non-africaines, Henok Teferra estime de ce fait qu’Asky Airlines peut relever le défi en desservant les autres continents. Ce qui permettra d’améliorer et de faciliter les mouvements des passagers entre l’Afrique et les autres continents.

 

Créée conjointement en juin 2008 par la Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC), la Banque Ouest Africaine de Développement et le groupe ECOBANK, Asky Airlines dessert 22 villes dans 19 pays avec une flotte de 8 avions ayant une moyenne d’âge de 5 ans. La compagnie panafricaine a terminé 2016 en beauté, recevant en fin novembre, le prix du transporteur régional de l’année de l’African Airlines Association (AFRAA).

La Tribune Afrique