Standard Chartered Bank présente des demandes de licences de banque islamique dans trois pays africains

Standard Chartered Saadiq, la division dédiée à la finance islamique du groupe bancaire britannique Standard Chartered, a présenté des demandes de licences de banque islamique dans trois pays africains en vue d’élargir son offre de services sur le continent, a rapporté l’agence Reuters le 2 novembre, citant un dirigeant de l’entreprise.

«Nous souhaitons offrir nos services au Nigeria, au Botswana et en Zambie», a déclaré Mohammad Ali Allawalla, le directeur de l’activité banque de détail à Standard Chartered Saadiq, indiquant qu’une demande d’agrément de banque islamique a été également introduite au Sultanat de Brunei, un pays d’Asie du Sud-Est.

«Le Nigéria est un marché intéressant en termes de taille mais nous explorons aussi le Botswana et la Zambie, qui ne sont pas de grands marchés en termes de taille mais qui présentent de belles opportunités en termes de bassins de clients disponibles», a-t-il ajouté.

Selon le think tank américain Pew Research Center, la population de confession musulmane en Afrique subsaharienne devrait passer d’environ 250 millions de personnes en 2010 à environ 670 millions en 2050.

Standard Chartered Saadiq a fait sa première incursion en Afrique subsaharienne en 2014, en plantant son fanion au Kenya.

(Agence Ecofin)