Sénégal : pas de vols à Blaise-Diagne avant fin 2017

Le décollage des premiers vols au départ du nouvel aéroport international Blaise-Diagne n’est pas prévu avant décembre 2017, soit bien après l’échéance évoquée par les autorités sénégalaises. Explications.

Ce n’est qu’en décembre 2017 que les premiers vols commerciaux se feront au départ de l’aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) de Diass (à 40 km au sud-est de Dakar), soit bien après la date de février 2017 évoquée en avril dernier par les autorités sénégalaises.

Lenteur des procédures de décaissement

À l’origine de ce décalage, le temps mis à débourser une avance de 33 millions d’euros nécessaire au démarrage des travaux, qui n’a été versée que fin août au consortium turc composé des spécialistes du BTP Summa et Limak (3,8 milliards de dollars de revenus en 2015).

Selon les informations de Jeune Afrique, le versement de l’acompte a été retardé par la lenteur des procédures de décaissement des bailleurs de fonds : une demi-douzaine d’institutions de développement – dont la BAD, l’AFD, la BOAD, IFC et la Banque islamique de développement – financent ce projet.

Certifications et transferts

Piloté à Dakar par Selim Erkal, le groupement Summa-Limak a repris la main sur ce chantier (déjà réalisé à hauteur de 85 %) début 2016 après l’arrêt des travaux par le saoudien Saudi Bin Laden Group (SBG) en conflit avec l’État sénégalais.

Si le groupement turc compte respecter son engagement à terminer ses travaux dans un délai de huit mois, la construction de l’aéroport ne s’achèvera qu’en avril 2017 et non plus fin 2016 comme évoqué par les autorités sénégalaises.

Il faudra ensuite patienter plusieurs mois avant le démarrage des vols commerciaux, le temps de finaliser le centre de stockage du carburant, d’obtenir les certifications nécessaires et d’assurer la transition entre l’aéroport Léopold-Sédar-Senghor de Dakar et l’AIBD. Au final, la mise en service du nouvel hub est désormais fixée à décembre 2017.

Lancé en décembre 2007 par l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade, le chantier de l’AIBD a déjà coûté plus de 400 milliards de F CFA (610 millions d’euros) contre 229 milliards de F CFA annoncés initialement.

Amadou Oury Diallo – Jeune Afrique –

Une pensée sur “Sénégal : pas de vols à Blaise-Diagne avant fin 2017

  • 30 octobre 2016 à 2 h 44 min
    Permalink

    Hum j’avais même oublié cet aéroport mais bon c’est la vie peut être un jour j’aurai la chance d’y aller.

Commentaires fermés.