Sénégal – Macky Sall à l’inauguration de la centrale solaire de Malicounda : «L’énergie est le levier du développement»

Le Président de la République, Son Excellence Macky Sall a procédé, jeudi 03 novembre, à l’inauguration d’une centrale solaire d’un coût de 22 milliards de francs et d’une capacité de 20 Mégawatts dans la commune de Malicounda (Département de Mbour). La production d’électricité de cette infrastructure à partir de 86 panneaux photovoltaïques, est vendue à la Senelec suite à un contrat de concession d’une durée de 25 ans entre elle et les investisseurs sur fonds propres. L’ouvrage réalisé est le fruit d’un partenariat public-privé entre la commune de Malicounda et le Groupe Solaria (des investisseurs italiens) en relation avec Chemtech, spécialisée dans la production de panneaux photovoltaïques. Le Président Macky Sall a déclaré que l’énergie est le levier du développement. En dehors de la possibilité de la connexion de 9000 foyers, des retombées sociales sont attendues à la mise en œuvre et l’exploitation de cette centrale dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Le Président Macky Sall a magnifié les pas réalisés dans le cadre du mix énergétique, la diversification de la production d’énergie. Les nouvelles centrales, après Bokhol et Malicounda vont le porter à 21 % en 2017 et 30 % en 2018. Il a salué l’engagement de la commune de Malicounda à travers son maire, Maguette Sène qui a su mettre en œuvre la territorialisation des politiques publiques, une application de l’Acte III de la Décentralisation. Elle est sur la base d’un montage, d’un partenariat public-privé parvenu à sauvegarder les intérêts des populations de sa commune.

En effet, la commune participe à hauteur de 5% dans le capital de Solaria avec le maire comme président du conseil d’administration. Les retombées sociales attendues de l’exploitation du solaire restent la construction d’un lycée, d’une maternité et d’une exploitation maraîchère de 20 hectares alimentée à partir d’un château d’eau. L’autre motif de satisfaction du Président Macky Sall est la voie vers la production à un coût compétitif et de dire que le soleil brille pour tout le monde à travers l’exemple offert par Malicounda. Il a salué l’exploitation faite du soleil à Malicounda et la valorisation des terres. Il a aussi magnifié la jeunesse de Malicounda qui lui a réservé un accueil exceptionnel comme du reste le directeur général de l’agence de développement municipal, Cheikh Issa Sall. Le Président Sall a expliqué en outre que le plan Sénégal émergent qui fait de l’énergie un pilier du développement n’est pas une théorie, mais des réalisations sur le terrain. Il a fait part de la volonté de réaliser l’autoroute à péage jusqu’à Kaolack, via Fatick après le contournement de Mbour. Le Président a salué la commune de Malicounda, un creuset de la diversité culturelle et sa vieille tradition de bien recevoir ses hôtes.

Selon Issa Dione, le directeur des grands projets de la Senelec, au nom de son directeur général, Mouhamadou Matar Cissé, la capacitation en production d’électricité va continuer avec les centrales de santhiou Méché, Kakhone, Mérina Dakhar et Diass pour une production de 113,5 Mégawatts, d’où le taux de 21% dans le mix énergétique. Il s’y ajoute la production en 2018 de 100 autres Mégawatts avec les centrales de Taïba Ndiaye pour un mix de 30%. Il a avancé la production d’électricité en 2022, à partir du gaz. Les premières expériences, selon lui, se feront à partir de gaz importé, en attendant les premières productions.

Paolo Régano du groupe Solaria a renouvelé les engagements pris dans la signature du partenariat avec la commune de Malicounda, la Senelec comme la réalisation de projets socio éducatifs. Il a loué l’espace cédé sur une centaine d’hectares dont les 45 sont exploités et 20 autres pour du maraîchage. Il a loué la politique du Sénégal dans le cadre du développement pour l’exploitation des énergies renouvelables.

Maguette Sène, le maire de Malicounda, auréolé et félicité par le président de la République pour les faits cités plus haut, a fait part des doléances de ses populations comme l’extension de l’autoroute à péage en direction de la future station balnéaire de Pointe-Sarrène, la construction d’un second stade aux normes internationales. Il a insisté sur la prise en charge des populations impactées par la centrale solaire. Elles bénéficient de la pose de 250 lampadaires, d’un financement de 50 millions pour une unité de transformation et une enveloppe de 300 millions de francs pour faire accéder aux foyers de la commune à l’électricité. Il considère l’élan de sa commune comme un sursaut du soleil de l’espoir.

Par Samba Niébé Ba  –  Sud Quotidien –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *