Sénégal : 60 milliards Fcfa pour réaliser 251 forages hydrauliques en 2017

 

Dans son allocution du nouvel an le chef de l’Etat Sénégalais a annoncé un financement de 60 milliards de Fcfa (92 millions d’euros) pour le démarrage des travaux de 251 forages dès l’entame 2017. Un financement prévu dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire. Au sujet de ce dernier, Macky Sall s’est réjoui des progrès effectués dans le domaine infrastructurel rural.

Le début de l’année 2017 est porteur déjà d’une bonne nouvelle pour le Sénégal. Dans le cadre du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), le pays va bénéficier d’un financement de 60 milliards de Fcfa (92 millions d’euros) destiné à prendre en charge la réalisation de 251 forages d’eau, dans le but d’offrir de l’eau potable aux populations. « Sur le volet hydraulique du PUDC, nous avons acquis un financement additionnel de 60 milliards de FCFA pour démarrer, dès le 1er trimestre de 2017, des travaux de construction et de réhabilitation de 251 forages », a déclaré le Président sénégalais Macky Sall. Pour le chef de l’Etat, l’accès à l’eau potable est une question de justice sociale.

 

Le besoin en eau potable au Sénégal est un problème crucial que traîne le pays depuis quelques années. Avec la multiplication des entreprises minières, extractives et de traitement chimique, les populations se confrontent de plus en plus au problème. « J’accorde la même priorité à l’hydraulique rurale, dont le programme de 300 forages, démarré en 2013, est en cours d’exécution ; 210 forages et 13 stations de pompage étant réalisés, et 45 localités principales desservies en 2016. Au total, ces réalisations ont permis à 630 000 personnes d’avoir accès à l’eau potable », a rassuré Macky Sall.

 

Le Président satisfait du PUDC

Lancé en 2014 par Macky Sall, le PUDC a quatre chapitres à sa corde. L’eau, l’électricité, les pistes de désenclavement et les équipements sensés alléger les difficultés que rencontrent les femmes dans leur travaux. « Après deux années de mise en œuvre, les résultats du PUDC sont plus que satisfaisants. Des centaines de villages ont été sortis de l’obscurité et du désenclavement, et ont pu avoir accès à l’eau et aux équipements pour l’allègement des travaux des femmes ; à l’image de Bambadinka, de Tessékéré, de Loumbol Samba Abdoul, de Ya Moussa et de Goundiaye, entre autres localités ayant bénéficié du PUDC », a confié le chef de l’Etat. Le président s’est déclaré lors de son message très motivé et a assuré qu’il recevait des témoignages des populations bénéficiaires du Programme d’urgence dont celle de Djinani ou de Dindéfélo, qui montre que « le PUDC est un programme de justice sociale qui met les Sénégalais sur un pied d’égalité », a-t-il même ajouté.

 

La satisfaction de Macky Sall au-delà d’être exprimée dans son message s’est vue aussi dans ses actes. Ceci à travers sa recommandation à son gouvernement d’initier sans attendre la seconde phase du PUDC pour 2017-2019.

 

Le chef de l’Etat n’est pas satisfait que par les progrès accomplis avec le Pudc. Dans son discours, Macky Sall a aussi fait mention de l’amélioration des performances économiques malgré la récession mondiale, situant la croissance économique du Sénégal à 6,6 %, un des taux les plus élevés du continent. De quoi faire la joie du numéro 1 sénégalais.

La Tribune Afrique