Plusieurs joint-ventures en vue entre les groupes AON, de Mauritanie, et Copresud, d’Algérie

Le groupe mauritanien AON (groupe diversifié, détenteur de la Banque Nationale de Mauritanie) et le groupe algérien Copresud (groupe diversifié, actif dans les services au secteur pétrolier) ont scellé un partenariat pour explorer les potentialités des marchés algérien et africain.

Les associés ont annoncé la création de joint-ventures dans le secteur de l’agriculture (notamment la culture de céréales) et le dragage maritime. « Ce partenariat vise des projets de plusieurs centaine de millions de dollars, en Algérie et ailleurs » estime le dirigeant d’un cabinet algérien de consulting présent sur place.

Imad Benmalem, PDG de Copresud, a rappelé, lors du forum africain de l’investissement qui s’est déroulé du 3 au 5 décembre à Alger, que ce type de partenariat entre des grands acteurs de la région est essentiel pour l’Afrique. « Le groupe Copresud a pour principe de rechercher les expertises et les potentiels partout dans le monde, en créant des partenariats avec des représentants de divers pays, ces dernières années » a-t-il assuré.

  1. Noueigued, PDG du groupe AON, qui a notamment participé à un atelier sur le libre échange en Afrique, a souligné les liens forts qui existent entre l’Algérie et la Mauritanie et souhaité que « l’alliance des deux pays puisse constituer une impulsion dans la construction du business inter-africain ».

D’autres secteurs devraient être étudiés par les associés, notamment celui de la pêche, où l’expertise mauritanienne est reconnue.

La délégation mauritanienne a été l’une des plus présentes et des plus actives lors du forum d’Alger.

Agence Ecofin