Le Nigéria atteint l’autosuffisance en ciment

Auparavant grand importateur de ciment, le Nigéria est devenu autosuffisant cette année en ciment grâce aux capacités de productions de son milliardaire Aliko Dangote. Le pays a d’ailleurs commencé à vendre le matériau à ses voisins africains.
Il a tenu sa promesse. Pour marquer son 59e anniversaire, le milliardaire nigérian Aliko Dangote avait promis à son pays une indépendance aux importations de ciment en lançant la construction d’une cimenterie intégrée d’une capacité de production de 6 millions de tonnes par an. Le rêve du milliardaire est devenu réalité. Le Nigéria est désormais autosuffisant en ciment.

« Nous avons exporté près de 0,4Mt vers les pays voisins et, ce faisant, nous avons franchi une étape importante en transformant le Nigeria en exportateur net de ciment », a déclaré la semaine dernière le Directeur général du groupe Dangote Cement, Onne Van der Weijde qui s’appuie sur les résultats financiers de l’année 2016 du conglomérat.
Et le patron de la première capitalisation boursière du Nigeria Stock Exchange d’ajouter qu’« il s’agit d’une réalisation remarquable, étant donné qu’il y a seulement cinq ans, en 2011, le Nigéria était l’un des plus grands importateurs au monde, achetant 5,1 Mt de ciment étranger. Ce qui représentait d’énormes dépenses dans la balance des paiements du pays. Nous augmenterons considérablement nos exportations en 2017 ».

Se préparer à l’après pétrole…
Une performance qui a valu au groupe des félicitations de la part du gouvernement nigérian qui par la voix du ministre du développement et des minéraux lourds, Kayode Fayemi, en visite le week-end dernier dans les usines de ciment de Dangote dans l’Etat d’Ogun, s’est réjoui d’une telle prouesse. « Ce que fait Dangote, c’est merveilleux. Nous devons le féliciter ». Par ailleurs, le ministre a insisté sur la nécessité à collaborer avec le conglomérat nigérian dans un contexte où le pays se prépare à l’après pétrole faisant ainsi de l’indépendance aux hydrocarbures une priorité.

« Nous cherchons comment nous pouvons reproduire les succès de l’industrie du ciment dans d’autres secteurs non pétroliers de notre économie ».
…en passant par la diversification de l’économie
La diversification de l’économie nigériane est dans cette perspective la seule voie de salut. Dangote Cement qui exploite les plus grandes productions de ciment du pays et la plus grande mine de charbon pour produire de l’électricité comme alternative au gaz a son rôle à jouer dans ce combat. Au Nigéria, 50% des besoins en énergie des cimenteries sont générés à partir du charbon.

Dangote Cement est le premier producteur de ciment en Afrique, avec une capacité de près de 46Mt par an à travers le continent, un producteur entièrement intégré, des carrières aux clients, avec une capacité de production de 29.25Mt par an au Nigeria. Son usine d’Obajana, dans l’État de Kogi, est la plus grande d’Afrique avec 13,25 Mt de capacité sur quatre lignes.

L’usine d’Ibese dans l’État d’Ogun dispose de quatre lignes de ciment avec une capacité installée combinée de 12Mt/an. Au troisième trimestre de l’année dernière, sa filiale dédiée à la filière a enregistré un volume global de vente de ciment de 18,4 millions de tonnes.

Par Khadim Mbaye  – « Ciment : la capacité de production de Dangote tire le Nigeria vers l’autosuffisance » –      –  LTA –

Une pensée sur “Le Nigéria atteint l’autosuffisance en ciment

Commentaires fermés.