Le Niger veut faire d’Agadez une vitrine touristique

Le gouvernement nigérien prévoit débloquer 40 milliards de Fcfa pour promouvoir la ville d’Agadez au nord du Niger. Prévu par le budget de l’Etat, l’investissement est fait dans le cadre de la commémoration tournante de l’indépendance du pays prévue pour le 18 décembre prochain.

Agadez accueille le 18 décembre à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance, plusieurs visiteurs nationaux et étrangers. Pour ce faire le gouvernement a mis sur pied  »Agadez Sokni » (exposition de la beauté, en langue locale Tamasheq), un programme de 40 milliards Fcfa qui prévoit d’équiper et moderniser la ville du nord du Niger. A travers ce programme, le pays compte présenter une vitrine pour relancer son tourisme. « Agadez va offrir tout ce qu’elle a de meilleur ; elle dévoilera toute sa richesse touristique qu’on lui connaît. Nous comptons organiser des vols charter Paris-Agadez pour faire découvrir les merveilles d’Agadez aux visiteurs », explique Rhissa Ag Boula, ministre à la présidence, chargé de la conduite de l’Agadez Sokni. Pour un membre du gouvernement nigérien, cette occasion est celle de la renaissance du tourisme dans la région d’Agadez.

 

Le programme Agadez Sokni prévoit une revue des infrastructures du milieu. Elle concerne globalement la construction des routes et de la voirie urbaine, la réfection des équipements collectifs comme le stade régional, la Maison des jeunes et de la culture et l’arène de lutte traditionnelle. Le programme vise aussi à construire des résidences, des bureaux pour les services publics et la réhabilitation de l’aéroport international Mano Dayak. Selon Rhissa Ag Boula « Beaucoup d’infrastructures en chantier sont à 60% du taux d’exécution ; d’autres sont au stade de la finition. L’essentiel des équipements collectifs pour accueillir les festivités et héberger les festivaliers seront rendus avant la date du 18 décembre ».

 

Des manifestations parallèles pour intéresser les touristes

La commémoration de la fête de l’indépendance du Niger seule ne saurait attirer les touristes du monde sur Agadez. C’est pourquoi le gouvernement a couplé la fête d’indépendance avec deux autres événements de taille et de renommée internationale.

 

En effet, l’édition 2016 du Festival international de la mode africaine (FIMA) du célèbre Alphadi se tiendra à Agadez dans la même semaine alors que l’intronisation du Sultan de l’Aïr (région dont Agadez est la capitale) est aussi au programme. Deux évènements qui mobilisent, le premier plusieurs amoureux de la mode du monde entier, le second toute la diaspora nigérienne et avec sa portée culturelle les acteurs culturels du monde entier.

 

Notons que la ville d’Agadez, grâce à la mosquée avec son minaret en argile et ses vieilles demeures construites suivant une architecture purement locale, a été classée au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO le 22 juin 2016. Ce qui en fait un pôle touristique au potentiel incontournable.

Par Emmanuel Atcha    – La Tribune –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *