Mozambique: la Banque centrale ordonne la fermeture de Nosso Banco

La crise financière dont souffre le Mozambique vient de faire une deuxième victime dans le secteur bancaire. Moins de deux mois après la mise sous administration provisoire de Moza Banco, la quatrième banque du pays, la Banque centrale mozambicaine vient d’ordonner la fermeture de la banque privée Nosso Banco en raison de sa mauvaise situation financière.

 

La Banque centrale a expliqué dans un communiqué publié le 13 novembre que Nosso Banco est restée sous-capitalisée même après la présentation par ses actionnaires d’un plan de redressement prévoyant l’injection de fonds dans l’établissement et l’amélioration de sa gouvernance.

 

« La banque a montré qu’elle est incapable de surmonter la situation financière difficile dans laquelle elle se trouve », a précisé Bank of Mozambique dans son communiqué, indiquant que les dépôts des clients sont garantis.

 

Le Mozambique souffre d’une grave crise financière depuis la découverte en avril dernier de l’existence de plus de 2 milliards de dollars d’emprunts contractés par des entreprises publiques, et non intégrés dans les statistiques officielles.Ce scandale des prêts cachés a gravement détérioré la situation financière du Mozambique, déjà touché par la crise des matières premières. Sa monnaie a perdu 84,8% de sa valeur face au dollar depuis début 2016, la pire performance monétaire en Afrique.

 

A la suite de ces révélations, le FMI a suspendu ses prêts, suivi de la Banque mondiale et des pays donateurs.

Agence Ecofin