Mauritanie – CEDEAO: vers un accord de partenariat

La Mauritanie et la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se dirigent vers la signature d’un accord de partenariat dans les domaines « des échanges commerciaux, des transports, de l’investissement et de l’énergie ».
Dans ce cadre, le président de la Commission de la CEDEAO, Marcel Alain Da Souza, effectue actuellement une visite à Nouakchott où il a été reçu en audience vendredi après-midi par le président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Au centre de cette rencontre figuraient la transmission pacifique du pouvoir en Gambie, facilitée par une médiation des présidents Alpha Condé de Guinée et Abdel Aziz de Mauritanie, la coopération en matière de lutte contre le terrorisme dans le Sahel, avec la crainte de l’afflux des groupuscules djihadistes venant de Mossoul (Irak) vers l’espace Sahel/CEDEAO- après un transit par la Syrie et la Libye.

Mais l’audience du vendredi a surtout offert l’occasion d’un examen approfondi de la perspective d’un partenariat économique Mauritanie/CEDEAO, pour lequel, les négociations avancent à grands pas.

La Mauritanie est un des pays fondateurs de la CEDEAO, créée en 1975.

Elle s’est retirée de cette organisation sous-régionale en 2000, officiellement pour se consacrer à l’intégration de l’Union du Maghreb Arabe (UMA).

Cette dernière communauté est minée par la question du Sahara et les querelles de leadership entre Rabat et Alger, au point que ses membres, à l’image du Maroc et de la Tunisie, cherchent à intégrer de nouveaux ensembles pour élargir les bases de leur économie.

La CEDEAO pèse un Produit Intérieur Brut (PIB) de 733 milliards de dollars américains, soit une des 20 premières économies du monde, avec un marché de plus de 350 millions de consommateurs.

La Mauritanie compte 3,5 millions d’habitants, avec un PIB de 2,4 milliards de dollars américains.

 

AfriqueJet

Une pensée sur “Mauritanie – CEDEAO: vers un accord de partenariat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *