Marche Verte : pourquoi Dakar

Quel sens donner au choix de la capitale sénégalaise pour adresser à la nation marocaine, le discours de la Marche Verte? Quel impact cette décision aura-t-elle? Deux experts répondent.

 

Le Roi du Maroc prononcera donc le traditionnel discours de la Marche Verte à partir du Dakar. Ce 41e anniversaire survient à un moment où notre pays compte effectuer un retour avec les honneurs dans les instances africaines. Le moment décisif sera le sommet panafricain du mois de janvier prochain à Addis Abeba.

 

Le Chef de l’Etat effectue depuis fin octobre une tournée en Afrique sub saharienne, qui est marquée par une percée diplomatique en Afrique de l’Est, hors des zones traditionnellement liées au Maroc. Après l’étape sénégalaise, la tournée reprendra avec une visite en Ethiopie, siège de l’UA.

 

Le Maroc a montré, lors du sommet panafricain de Kigali en juillet dernier, qu’il a changé d’approche. Il est désormais plus pragmatique dans la défense de la cause nationale. Il rompt donc avec la politique de la chaise vide.

 

L’Afrique est un continent d’avenir et l’UA a progressivement acquis du poids sur la scène internationale. La présidente de la commission de l’Union africaine, Nkosazana Dlamini-Zuma, a utilisé la commission comme un outil contre le Maroc. Elle sera remplacée en janvier prochain.

 

L’UA et l’Afrique sont donc devenus des enjeux majeurs pour la cause nationale. Le retour du Maroc dans les instances panafricaines n’est pas une simple décision dictée par la diplomatie ou l‘intérêt. Elle s’impose comme le couronnement d’une démarche patiente entamée il y a une quinzaine d’années.

 

C’est ainsi que doit se lire la décision de prononcer le discours de la Marche Verte à partir de Dakar.

 

Médias24 a recueilli les commentaires de deux connaisseurs du dossier africain: le Pr El Moussaoui El Ajlaoui [Professeur à l’Institut des études africaines à l’université Mohammed V à Rabat] et Brahim Fassi Fihri [président du think tank Amadeus].

 

Pr El Moussaoui El Ajlaoui: “L’avenir de la cause nationale est lié à la place du Maroc en Afrique“

 

 

“Le Maroc est devenu un acteur continental. Cela est le fruit d’un long travail et d’une stratégie multidimensionnelle. L’action royale dans ce positionnement est décisive.

 

“Le Pt sénégalais l’a bien dit: le choix de Dakar est un message à l’ensemble de l’Afrique et selon moi, peut-être à l’UE et aux Nations Unies.  Le message, c’est que la question du Sahara est très liée à la place du Maroc en Afrique. Ce message affirme un ancrage africain du Maroc et de la cause nationale et il ouvre éventuellement une porte: peut-être qu’à l’UA , on peut trouver une solution interafricaine.

 

“Cela va sans dire: ce choix va irriter la Mauritanie et l’Algérie. La première a un différend avec le Sénégal depuis un an. Quant à l’Algérie, elle ne va pas accepter ce nouveau rôle du Sénégal. Le Sénégal est LE pays qui a toujours été pro-marocain, toujours clair, avec qui les liens de fraternité remontent à plus d’un siècle.

 

“Le bloc francophone en Afrique a besoin d’un leadership. Le Maroc est bien placé pour jouer ce rôle“.

 

Brahim Fassi Fihri: “La demande d’adhésion du Maroc à l’UA n’est pas seulement marocaine, elle est portée par nos frères africains“

 

“La Marche Verte est aussi une marche vers le Sud. Le Sahara est notre point d’ancrage et notre enracinement africain. Le Sénégal est notre allié de toujours. Symbolique exceptionnelle au moment du retour du Maroc à l’UA.

 

“Cette démarche du retour n’est pas seulement marocaine mais est également portée par nos frères africains. Ce discours confirme que la vocation africaine du Maroc n’est pas seulement une mode mais un choix stratégique irréversible“.

 

Par R. B.     – medias24.com –

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *