L’Egypte prévoit devenir un exportateur net de pétrole et de gaz d’ici 2021

Le ministre égyptien du Pétrole et des Ressources minérales, Tarak El-Molla, a indiqué mardi que la décision de son pays de mettre en flottaison la livre égyptienne aiderait ce pays arabe le plus peuplé à devenir un exportateur net de pétrole et de gaz d’ici 2021.

 

La mise en flottaison de la livre égyptienne est une très bonne mesure, a affirmé le responsable égyptien lors de la Conférence internationale du pétrole d’Abou Dhabi, ajoutant qu’il ne pouvait pas prédire quand cette mesure permettra d’augmenter les exportations du pétrole égyptien.

 

« Nous travaillons dur pour devenir une nation exportatrice nette d’énergie et nous visons cela pour 2021 », a déclaré le ministre.

 

La Banque centrale égyptienne avait annoncé jeudi dernier une dévaluation de 48% de la livre égyptienne dans le but de mettre en flottaison la monnaie du pays sur le marché financier basé sur l’offre et la demande.

 

L’Egypte s’est fixée l’objectif d’augmenter la part des énergies renouvelables telles que l’énergie solaire à 35% d’ici 2035, a fait remarquer M. El-Molla, ajoutant que son pays visait à devenir dans le proche avenir un important centre énergétique au Moyen-Orient.

Xinhuanet