L’Egypte espère lever entre 10 et 11 milliards de $ en un an via ses instruments du trésor

Les investissements étrangers dans les instruments du trésor égyptien pourraient atteindre entre 10 et 11 milliards de $ en une année. Selon le ministre des finances égyptien Amr El Garhy (photo) qui a annoncé cette information, l’arrivée de ces financements sera la conséquence des réformes économiques engagées par l’exécutif pour restaurer la confiance des investisseurs.

D’après les autorités, l’investissement étranger en bons du trésor et en obligations émises par l’Etat égyptien atteint tout au plus un milliard de $ actuellement, ce qui est largement en deçà de son niveau d’avant la révolution de 2011 : «On Attirera 10 milliards de $ de façon progressive en faisant la preuve que les mesures du programme de réformes économiques sont implantées dans la durée et de façon sure.»

L’Etat égyptien qui a décidé de laisser la livre flotter, de couper dans les subventions pour l’électricité et de réviser sa taxe sur la valeur ajoutée (TVA), a pu s’assurer un financement de 12 milliards de $ sur trois ans de la part du Fonds monétaire international (FMI). L’exécutif entend également lever entre 2 et 2,5 milliards de $ via un eurobond qu’il lancera ce jour.

Aaron Akinocho    –  Agence Ecofin   –

Une pensée sur “L’Egypte espère lever entre 10 et 11 milliards de $ en un an via ses instruments du trésor

Commentaires fermés.