L’Algérie va lancer cette année un « nouvel emprunt obligataire sans intérêts »

L’Algérie envisage d’émettre un emprunt obligataire «halal» entre avril et mai 2017, a indiqué le ministre des Finances, Hadji Babaammi, le 27 février.

«Nous sommes en train d’étudier un projet de lancement d’un nouvel emprunt obligataire pour cette année, mais sans intérêts», a-t-il déclaré en marge d’une séance plénière du Conseil de la nation (la chambre haute du Parlement algérien, Ndlr). Selon lui, la maturité de cet emprunt obligataire domestique s’étalera entre trois à cinq ans et ses titres ne seront pas éligibles à la Bourse.

Pour rappel, l’Algérie avait lancé en avril 2016 un emprunt national qui a permis de mobiliser un montant de 568 milliards de dinars algériens (5,1 milliard de dollars)

Baptisé «Emprunt national pour la croissance économique» (ENCE), cette émission obligataire visait à «mobiliser des ressources disponibles et endormies dans les tiroirs» pour le financement des projets d’investissements portés par l’État. Les obligations avaient deux taux d’intérêts fixés en fonction de leur maturité: 5% pour les obligations de 3 ans et 5,75% pour celles de 5 ans.

 

Agence Ecofin