L’Algérie déclare sa foi en l’Afrique à un millier d’acteurs économiques du continent

C’est au Centre International de Conférences d’Alger, au Club des Pins, que l’Algérie reçoit jusqu’au 5 décembre près de 1000 acteurs économiques, dont 200 explosants, de 40 pays africains.

Avec ce forum, l’Algérie veut annoncer à l’Afrique son intention de participer au développement du continent et notamment à son industrialisation : «l’Afrique ne consomme pas ce qu’elle produit, et consomme ce qu’elle ne produit pas» a déclaré en ouverture le premier ministre, Abdelmalek Sellal (photo) qui demande aux opérateurs algériens de ne pas considérer l’Afrique comme un simple marché d’exportation ou comme un réservoir de matières premières, mais comme une opportunité de codéveloppement : «Il ne faut pas se contenter des exportations. Implantez-vous dans d’autres pays et cherchez des financements étrangers», a-t-il déclaré.

Les autorités algériennes qui se défendent d’avoir organisé un forum « Algérie-Afrique », a l’instar de nombreux pays développés et émergents, s’estiment en capacité de codévelopper des projets africains dans plusieurs secteurs tels que l’agro-industrie, la pharmaceutique, la chimie, la mécanique, l’électrification, les infrastructures, la téléphonie, les mines ou encore le ciment.

Pour faciliter cette coopération sud-sud, l’Algérie estime que « la simplification et la convergence des normes et règlements » doit devenir le « chantier prioritaire de l’Union africaine et de ses mécanismes de coopération, notamment le NEPAD», selon M. Sellal.

Au-delà de ce forum, le pays prépare également ses infrastructures en vue d’un développent africain avec notamment le port-centre d’El Hamdania, à Cherchell, qui promet « le plus grand terminal de transbordements de conteneurs de la Méditerranée », et surtout la liaison routière Alger-Lagos, construire en grande partie, qui offrira à l’Afrique une nouvelle voie commerciale vers le Maghreb, l’Europe et le Moyen Orient.

Ce forum organisé par le gouvernement algérien et l’association patronale FCE (Forum des chefs d’Entreprises) accueille également les institutions financières multilatérales telles que la Banque mondiale, la BAD, la BID, ou encore la BADEA.

Le programme : www.rdv-alger.com/programme.php

Agence Ecofin