La justice égyptienne refuse la cession des îles Tiran et Sanafir à l’Arabie saoudite

La cession de deux îles égyptiennes à l’Arabie saoudite en avril 2016, lors d’une visite au Caire du roi Salmane, fait encore parler d’elle. Mardi 8 novembre 2016, le tribunal administratif d’Égypte a refusé la suspension d’un verdict annulant cette vente que réclamait le gouvernement.

 

En juin 2016, le Conseil d’Etat égyptien avait en effet dénoncé cet accord de démarcation des frontières maritimes au motif que les deux îlots « ne peuvent être cédés ». Le gouvernement égyptien peut encore faire appel de cette décision auprès de la Haute cour administrative jusqu’au 5 décembre 2016.

 

Situées dans la mer Rouge, les îles de Tiran et Sanafir ne sont habitées que par des militaires égyptiens, des forces multinationales et des observateurs. L’annonce de leur vente avait provoqué des manifestations des opposants au président Abdel Fattah al-Sissi suivies d’une dizaine d’arrestations.

 

 

 

 

Frédéric Dubessy    –  Econostrum –

 

Aller plus loi : l’Egypte céde les  îles Tiran et Sanafir à l’Arabie saoudite