Investissement : les BRICS veulent accorder 1,5 milliard de dollars à l’Afrique du Sud

L’alliance économique des BRICS vient d’ouvrir un centre régional d’Afrique pour sa Nouvelle banque de développement (NDB) à Johannesburg. Les BRICS qui veulent marquer leur présence en Afrique du sud ont prévu de lui accorder un prêt de plus d’un milliard de dollars.

Le combat des BRICS  pour combler le gap de financement des projets d’infrastructure en Afrique continue. La Nouvelle banque de développement (NBD) créée 2014 par le groupe des économies émergentes vient d’ouvrir un bureau de représentation régional pour le continent africain à Johannesburg. Pour marquer sa présence, la NBD prévoit d’accorder 1,5 milliard de dollars à l’Afrique du Sud.

Le prêt de la NBD, dont la mission principale consiste à réduire le déficit des investissements dans les économies émergentes des BRICS, est destiné à des projets d’infrastructures majeurs en Afrique du sud.

« Nous comptons accorder environ 1,5 milliard de dollars à l’Afrique du Sud pour les 18 prochains mois », a déclaré le président de la NBD, Kundapur Kamath, jeudi 17 août à l’occasion de la cérémonie d’ouverture officiellement du tout nouveau bureau de représentation de la NBD dans le pays de Jacob Zuma.

8 milliards de dollars pour environ 35 projets en 2018

Dans la foulée de cette cérémonie, les représentants des pays membres des BRICS que sont le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’Afrique du Sud ont également déclaré qu’ils comptaient revoir à la hausse leur ambition dans le pays à travers la nouvelle représentation de la NDB.

 « Notre objectif est de finir 2018 avec un prêt total d’environ 8 milliards de dollars pour environ 35 projets », ont-ils fait savoir avant d’ajouter que « La tâche actuellement dévolue aux membres de cette représentation régionale de l’Afrique, est de s’assurer que ce pipeline de projets se concrétise dans des financements effectifs ».

La Chine, à travers la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a exprimé son optimisme ce vendredi 18 août quant à l’avenir du centre régional d’Afrique de la Nouvelle banque de développement. L’empire du milieu s’est également engagé à soutenir le centre pour promouvoir le développement de l’Afrique.

« La Chine soutiendra le développement du Centre régional d’Afrique de la NBD pour promouvoir le développement des pays africains », a indiqué que la porte-parole lors d’une conférence de presse avant d’ajouter que « la Chine apprécie les efforts des parties concernées pour le lancement du centre. »

Pour Rappel, la NDB a été mise pour faire face aux problèmes de développement en matière d’infrastructures et de financement des pays des BRICS. Mais elle fait face un défi majeur: l’inégalité économique des pays membres de l’alliance qui entrave souvent certaines initiatives.

Khadim Mbaye – LTA –