Heidelberg Cement installe une nouvelle cimenterie au Togo

Le groupe allemand Heidelberg Cement, à travers sa filiale togolaise Cimtogo, vient d’inaugurer ce 15 juillet une nouvelle unité de production de ciment à Awandjélo dans la préfecture de la Kozah au nord du pays. Avec ce nouvel investissement, la capacité de production devrait atteindre, à terme, 2 millions de tonnes par an et contribuera significativement à résorber le chômage dans la région.

Le Togo ne cesse de diversifier les stratégies pour assurer le développement inclusif et promouvoir l’industrie de transformation. Le 15 juillet à Awandjélo, dans la préfecture de la Kozah (450 km de Lomé), le président togolais Faure Gnassingbé a présidé la cérémonie d’inauguration de la nouvelle usine de production de ciment, Cimtogo Kara, filiale du groupe allemand Heidelberg Cement, présent dans une soixantaine de pays dans le monde et à travers 4 filiales au Togo.

D’après des sources officielles, la nouvelle unité industrielle, qui a nécessité un investissement de 7,5 milliards de francs CFA supporté par le groupe allemand, répondrait aux préoccupations du gouvernement quant au développement inclusif : «L’unité industrielle cimentière d’Awandjélo répond au souci des autorités togolaises de promouvoir un développement inclusif en dotant toutes les régions de grands pôles de développement», note-t-on dans un communiqué émanant de la présidence de la République.

La filiale Cimtogo Kara, véritable fleuron industriel, a vu ses travaux démarrer le 14 janvier 2015. L’usine devrait permettre de porter la production nationale de ciment à 2 millions de tonnes par an.

Une solution au chômage dans la région
Avec le lancement de la production dans la nouvelle unité industrielle, les autorités togolaises ont pour ambition de contribuer à la lutte contre le chômage, un mal qui gangrène aujourd’hui la population active du pays. A en croire la déclaration de la présidence de la République, la Cimtogo Kara devra «contribuer à la résorption du chômage en créant plus de 500 emplois directs et indirects».

La question de l’emploi est une préoccupation majeure au Togo. Plusieurs mesures sont souvent prises pour promouvoir l’emploi et ainsi réduire le nombre de chômeurs dans le pays. Des sources officielles affirment que ces mesures ont conduit à des avancées notables.

D’après le département en charge de la promotion de l’emploi, 9436 postes ont été créés dans le secteur agricole et 2 379 jeunes ont bénéficié du volontariat national, pour la seule année 2016. De plus, 1 113 jeunes ont trouvé un stage grâce à l’initiative du gouvernement, AIDE. Les chiffres du département avancent également que 1 400 emplois permanents ont été créés grâce au programme de financement des micro-entreprises et que 156 203 projets ont été soutenus par le Fonds national de finance inclusive (FNFI). Des chiffres fortement contestés par la presse locale.

 

Par Emmanuel Atcha    -« Togo : l’allemand Heidelberg Cement lance une nouvelle cimenterie à Awandjélo »-

-LTA –