Guinée : Alpha Condé rêve d’une croissance à deux chiffres

Mettre son pays sur les rails de l’émergence économique d’ici 2020. C’est l’ambition du président guinéen qui veut s’appuyer sur une croissance forte à deux chiffres. Pour y arriver, Alpha Condé a annoncé un investissement de plus de 1,5 milliard de dollars dans des secteurs clés comme l’agriculture, les infrastructures, l’énergie et la mise en valeurs des immenses ressources minières dont regorge le pays.

Porter les 5% de croissance actuelle de la Guinée à deux chiffres. Voici l’ambition portée par le chef de l’Etat guinéen qui mise sur un investissement record de plus de 1,5 milliard de dollars américains pour parvenir à cet objectif.

Dans le détail, le projet concerne les secteurs porteurs de croissance comme l’agriculture, les infrastructures, l’énergie et la mise en valeurs des immenses ressources minières dont regorge le pays. Alpha Condé compte également sur les capitaux étrangers des bailleurs de fonds traditionnels et non traditionnels notamment sur l’apport de la Chine à travers les importants accords de coopération économiques signés récemment avec les autorités chinoises lors de son dernier séjour à Pékin.

Bailleurs de fonds étrangers et financements extérieurs

« La Chine et la Guinée peuvent avoir des relations de coopération solides et gagnant-gagnant, car nous avons des matières premières et la Chine dispose des capitaux pour investir chez nous« , a-t-il fait savoir. Pour assurer un développement durable de la Guinée, Alpha Condé estime que la Guinée a besoin d’exploiter les ressources de son sous-sol afin de financer la construction des routes, des ports modernes, des aéroports et d’autres infrastructures sociales à intérêt public.

Le pays compte notamment sur les importants gisements de bauxite, de fer, d’or, de diamant… « Avant la Guinée ne produisait pas plus de 13 millions de tonnes de bauxite. Maintenant, cette production se situe à plus de 30 millions de tonnes, qui pourrait atteindre 60 millions de tonnes dans les prochaines années », annonce le président guinéen.

Outre les richesses du sous-sol, Alpha Condé a invité les opérateurs économiques guinéens à investir dans l’agriculture, un secteur qui occupe actuellement plus de 80% des 12 millions de Guinéens. Le financement de ce secteur prioritaire en Guinée, se fera  via le recours à l’endettement extérieur. Une dette qui doit toutefois servir à la cause de l’intérêt général. L’ambition d’Alpha Condé s’inscrit dans le cadre du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES). Un programme quinquennal qui s’étale sur la période 2016-2020 qui est désormais l’unique cadre de référence des interventions.

 

Didier Assogba  – La Tribune –