Farhat Horchani: La Tunisie, un pays souverain, n’abrite aucune base militaire étrangère

La Tunisie n’abrite aucune base militaire étrangère, a déclaré le ministre de la Défense nationale, Farhat Horchani.

La Tunisie est un Etat souverain. Elle n’accueillera aucune base militaire étrangère, a-t-il affirmé, jeudi, dans une déclaration de presse en marge de sa visite à la base aérienne de Gafsa.

” Ce qui a été relayé par certains médias tunisiens et étrangers sur la présence d’une base militaire américaine en Tunisie est inexact “, a-t-il ajouté.

” La Tunisie est l’un des rares pays qui étaient contre l’intervention militaire en Libye. Elle est pour une solution politique dans ce pays “.

Le ministre a, par ailleurs, indiqué que ” le renseignement constitue un élément essentiel dans la guerre contre le terrorisme “. ” C’est pourquoi la Tunisie a entamé l’exécution d’un projet de renforcement de ses capacités en matière de maitrise du renseignement, de réduction du risque terroriste et de traque des terroristes, à travers l’utilisation de drones et avec le soutien de pays amies, dont les Etats-Unis d’Amérique “.

Il a ajouté que ” la maitrise des techniques de pointe en matière de renseignement nécessite une formation d’une certaine durée. Les Etats-Unis d’Amérique sont en train d’aider la Tunisie dans cette formation “.

” La Tunisie coopère avec plusieurs autres pays dans ce domaine “, a-t-il rappelé. ” La lutte contre le terrorisme ne peut être placée hors du cadre de la coopération internationale, en particulier avec les pays dotés de grandes potentialités “.

Sur un autre plan, le ministre a assuré que les frontières tunisiennes sont sécurisées et que le pays a franchi des étapes importantes en matière de contrôle de ses frontières avec l’Algérie, à la faveur de la parfaite coordination entre l’Armée et la sécurité nationales d’une part, et l’Armée et la sécurité algérienne d’autre part.

Des avions de reconnaissance et de surveillance pour la Tunisie

La Tunisie a pris récemment réception d’avions reconnaissance et de surveillance ainsi que des drones acquis dans le cadre d’un partenariat avec le gouvernement américain.

Selon le ministre de la Défense nationale, Farhat Horchani, ” la Tunisie veut initier l’armée nationale à l’usage de ce matériel pour surveiller les frontières sud et détecter tout mouvement suspect “.

Ces acquisitions ont pour objectif d’apporter un appui aérien aux unités terrestres et maritimes de l’armée nationale particulièrement en matière contrôle des frontières et de lutte contre le terrorisme, a-t-il expliqué dans une interview à l’agence TAP.

” La lutte contre le terrorisme requiert la mobilisation de toutes les ressources humaines et logistiques nécessaires afin de conférer aux militaires protection et efficacité pendant l’accomplissement de leurs missions “, a-t-il ajouté.

Pour Horchani, ” la mobilisation des moyens humains et logistiques devrait être accompagnée par l’élaboration de programmes d’entrainement adaptés, à la fois, à la nature des missions confiées aux militaires et aux menaces qui pèsent sur le pays “.

Dans le même contexte, le ministre de la Défense nationale a indiqué que des experts américains et allemands sont, actuellement, en train d’étudier le processus d’installation du système de surveillance électronique sur les frontières sud-est, faisant remarquer que des pas avancés ont été franchis dans ce domaine.

Par : Di avec TAP

directinfo.webmanagercenter.com