Egypte : un énième contrat pour le groupe français Thales

L’autorité de gestion du métro du Caire vient de choisir Thales pour équiper en matériel de billettique une nouvelle ligne du réseau sous-terrain. Un énième contrat pour le groupe français avec le métro du Caire après les contrats de 2015. Le groupe collabore activement avec le métro cairote depuis près de 30 ans. Il y’a déjà équipé les lignes 1 et 2.
Le segment transport du groupe français Thales vient de conclure de nouveaux contrats en Egypte. Des accords qui concernent la billettique du métro du Caire et qui ont été conclus avec la National Authority for Tunnels (NAT). Ces contrats portent sur le déploiement d’équipements de nouvelles générations sur les prolongements de la ligne 3 du métro du Caire, plus précisément les phases 3 et 4.

Un contrat en 2 phases
Des phases situées respectivement à l’Ouest et à l’Est de la ligne. L’accord qui porte sur la phase 3 stipule l’équipement de 15 stations dans une durée de 5 ans. Côté phase 4, le contrat porte sur 4 stations, dont l’équipement devrait être livré dans 2 ans. Ces nouveaux contrats viennent après ceux déjà attribués au groupe français par la NAT en décembre 2015, pour moderniser les systèmes de billettiques des lignes 1 et 2 du métro du Caire.

Ces nouveaux contrats représentent donc un renforcement de la présence de la filiale transport de Thales en Egypte. L’entreprise compte ainsi s’appuyer sur l’infrastructure existante pour ses nouveaux chantiers. En tout, le groupe devra déployer 70 machines automatiques de ventes, 177 machines de guichet, 50 terminaux de contrôle portatifs ou encore 460 portillons d’accès automatisés de nouvelle génération.

Présence historique
L’objectif de la NAT et du groupe français reste d’apporter plus de fluidité à la circulation des usagers du métro du Caire, en tirant vers le haut le nombre de passage de voyageurs par minute. La collaboration entre la NAT et Thales remonte rappelons-le à plus de 30 ans. Par ailleurs, le prolongement de la ligne 3 du métro devrait bénéficier à près de 4 millions d’usagers. Le groupe français a également participé à la modernisation de la signalisation de la ligne ferroviaire Le Caire-Alexandrie, qui reste la plus fréquentée du pays avec plus de 25 millions de voyageurs par an.

La présence de Thales en Egypte, ne se limite pas au transport ferroviaire. L’entreprise collabore également avec le gouvernement égyptien dans le défense en équipant la marine et l’armée de l’air égyptienne de systèmes de guidage, de transmission, de radar, d’optronique ou encore d’identification. Le groupe détient également 70% de parts de marché au niveau de système d’aiguillage de l’aviation civile égyptienne, les solutions Thales équipent par ailleurs l’aéroport du Caire.

 

La Tribune Afrique  -« Transports : Thales se renforce en Egypte »-

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *