Destabilisation de la Côte d’Ivoire : Ouattara a « des preuves concrètes »

Le Chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a déclaré, dimanche à la clôture du 3è Congrès ordinaire de son parti, le Rassemblement des républicains (RDR) avoir ‘’des preuves concrètes’’ de projet de déstabilisation du pays.

Selon lui, ‘’ces preuves seront transmises dans les pays où résident les commanditaires et des mandats d’arrêt seront émis à leur encontre’’, a déclaré M. Ouattara, visiblement, remonté, contre ‘’ces personnes qui veulent troubler la tranquillité et la sérénité des Ivoiriens’’.

 

Jeudi, à l’issue d’une réunion du Conseil national de sécurité (CNS), présidé par le président Alassane Ouattara, le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Sidiki Diakité avait révélé que Stéphane Kipré, président de l’Union des nouvelles générations (UNG, opposition) et Damana Pickas, cadre du Front populaire ivoirien (FPI), tous deux en exil, figurent au nombre des ‘’instigateurs’’ des attaques perpétrées, récemment, contre les postes de police et les brigades de gendarmerie, visant à ‘’déstabiliser’’ la Côte d’Ivoire.

‘’Nous n’accepterons pas que la tranquillité et la sérénité des Ivoiriens soient à nouveau troublées par des gens qui ne reconnaissent pas avoir envoyé des gens au charbon alors qu’ils sont bel et bien les instigateurs’’, a insisté M. Ouattara à la tribune de clôture du congrès de son parti.

Il a souligné que c’est désormais, ‘’terminé’’ pour les coups de force dans la sous-région et que ‘’nous n’hésiterons pas à intervenir avec les Etats amis pour faire barrage à ce genre de prise de pouvoir’’, a-t-il prévenu, très amer.

 

Il a précisé que ces actes de déstabilisation ne troublaient pas son sommeil et confirmé l’information révélée vendredi dernier par KOACI sur le fait que des mandats d’arrêts Search mandats d’arrêts seront bel et bien émis à l’encontre des déstabilisateurs.

«Les récentes attaques Search attaques des commissariats, des camps de gendarmerie, les évasions de prisons ne troublent pas nos sommeils. Nous travaillons à cela pour la sécurité des ivoiriens.
Quelque soit les mensonges des uns et des autres, nous avons les preuves concrètes et elles seront transmises dans les pays, où résident ces déstabilisateurs. Ils auront le choix de rentrer par eux-mêmes, autrement des mandats d’arrêts Search mandats d’arrêts seront émis à leur encontre, » a expliqué le Alassane Ouattara.

Il a rassuré les militants du RDR que ce beau pays demeurera en paix et en sécurité car il n’acceptera pas de quelque manière que ce soit que la sérénité des ivoiriens et des populations vivants en Côte d’Ivoire soit à nouveau troublée.

«C’est terminer. Je veux dire à certains déstabilisateurs Search déstabilisateurs qui n’ont même pas le courage de reconnaitre les personnes qu’ils ont envoyé au charbon, je vais leur dire que c’est terminé, » a soutenu Ouattara.

Selon lui, ces ivoiriens peuvent rentrer et il donnera des instructions que rien ne leur soit fait.

Il prévient néanmoins qu’ils passeront devant les tribunaux comme tout ivoirien qui causerait des dommage aux ivoiriens et à la Côte d’Ivoire.

Le chef de l’Etat ivoirien a enfin regretté d’avoir libéré des personnes sous le couvert de la réconciliation et du dialogue politique qui s’attaquent aujourd’hui aux forces de l’ordre.

«Sous couvert de réconciliation et de dialogue politique, nous avons libéré des gens et ils n’ont pas trouvé mieux à faire que d’aller s’attaquer à nos forces de l’ordre. C’est inadmissible. Nous voulons la tranquillité la quiétude pour tous les ivoiriens sans exception, » a conclu, le Président d’honneur du RDR.

(Avec APA et Koaci)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *