La Côte d’Ivoire se positionne en puissance électrique régionale

L’année 2017 se présente déjà sous de bons signes en Côte d’Ivoire. Le pays va inaugurer cette année son plus grand barrage. Une structure qui devrait lui permettre de fournir de l’électricité à ses voisins. Au-delà, il place le pays d’Alassane Ouattara sur l’échiquier des grandes puissances électriques de la sous-région. Détails

La Côte d’Ivoire est-elle en train de devenir une puissance électrique sous régionale ? En tout cas avec cette mégastructure annoncée pour 2017, le pays d’Alassane Ouattara est en bonne voie de le devenir. Lors de son discours pour le Nouvel An, le président ivoirien a annoncé que le plus grand barrage hydroélectrique de Côte d’Ivoire en construction à Soubré (sud-ouest) sera livré en 2017 par les constructeurs chinois chargés de la réalisation du projet.

 

« La mise en service de ce barrage permettra d’accroître de 275 mégawatts notre capacité de production d’électricité », a noté M. Ouattara lors d’une adresse à la nation en prélude au Nouvel An, sur les antennes de la télévision nationale.

 

Dans le détail, le barrage de Soubré, long de 4,5 km, se pose comme le plus puissant et le plus grand centre de production électrique sous régionale avec une puissance installée de 275 MW. A terme, le barrage de Soubré possédera une productivité annuelle de 1.100 gigawatts heure (GWH) pour un coût de près de 572 millions de dollars (environ 286 milliards de FCFA) dont 85% financés par la Chine et 15% par l’Etat ivoirien.

 

La Côte d’Ivoire, bientôt une puissance électrique en Afrique de l’ouest?

La puissance totale installée de la Côte d’Ivoire est de 1.975 MW, fournie à 72,5% par quatre centrales thermiques et 27,5% par six centrales hydrauliques. C’est dire donc comment cette nouvelle source d’électricité pourrait renforcer la puissance installée du pays.

 

Toujours dans le cadre de ce renforcement, la Côte d’Ivoire ambitionne de porter sa puissance électrique nationale à 4.000 MW en 2020 et plus de 6.000 MW en 2030. Des ambitions qui expliquent la signature d’accords d’un montant de 809 millions de dollars (environ 470 milliards de FCFA) avec la Chine en vue du financement d’un projet de développement et de réhabilitation du réseau électrique de la Côte d’Ivoire.

 

Le pays d’Alassane Ouattara multiplie les initiatives pour accroître sa production d’électricité. Il fournit déjà de l’électricité au Ghana, au Togo, au Bénin, au Burkina Faso et au Mali. A terme, la côte d’Ivoire prévoit de fournir de l’électricité à la Sierra Leone, au Liberia et à la Guinée. Le pays deviendrait alors une puissance électrique émergente en Afrique de l’Ouest.

La Tribune Afrique