La Corruption et le Terrorisme dans le Monde arabe

 

Au cours du sommet gouvernemental le plus important tenu récemment à Dubaï, en présence de Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, Prince héritier d’Abu Dhabi et Commandant suprême adjoint des Forces armées, Son Altesse Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président des EAU, Premier ministre et Gouverneur de Dubaï a discuté d’une idée extrêmement importante pour le monde arabe – les chances de reprendre la civilisation arabe, les options et les alternatives disponibles sur cette voie. Il a non seulement posé des questions, mais il a également établi une feuille de route, envoyant des messages éclairants d’espoir sur l’avenir pour les millions de jeunes perdus dans la corruption, le chômage et la mauvaise gouvernance dans de nombreuses régions du monde arabe.

Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Rachid Al Maktoum a déclaré que sa préoccupation à propos de la condition arabe a été exprimée il ya 12 ans par une lettre aux gouvernements arabes dans laquelle il leur a franchement demandé « changez ou vous serez changé ». Je me souviens très bien de son message, car je me souviens que la majorité ne comprenait pas l’inévitabilité du changement et l’évolution vers l’avenir.

Le changement et l’évolution sont historiquement inévitables. La vraie question de l’avenir est de reprendre la civilisation, non pas comme un luxe intellectuel, mais comme une nécessité qui peut être le seul changement restant pour sauver le monde arabe de la frustration qui donne naissance à l’extrémisme et alimente les organisations terroristes. Des jeunes désespérés se joignent à des groupes de terroristes qui vendent des rêves et leur lavent le cerveau dans de telles atmosphères inutiles.

Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum voit un réel espoir chez l’homme arabe à l’époque où certaines personnes plantent des graines d’échec dans notre région et affirment que nos jeunes ne sont pas en mesure de travailler et de produire des pensées et de l’innovation. Il a dit avec confiance « cette région est le berceau de la civilisation humaine, et je suis optimiste […] Les civilisations, l’économie et l’argent sont faits par l’homme. Si les Arabes et les Musulmans ont réussi à construire une civilisation dans le passé, ils sont en mesure de la reprendre. »

Il a également diagnostiqué un autre problème dans le monde arabe : la mauvaise gestion de la gouvernance, de l’économie, des ressources humaines et des infrastructures. La gestion est l’ingrédient le plus important dont nous manquons aujourd’hui.

Le problème de gestion dans plusieurs pays arabes n’est pas difficile à résoudre, mais la plupart des gens ne le savent pas en premier lieu. Certains pays estiment avoir les esprits les plus brillants dans les différents domaines de la gestion, bien que le benchmarking statistique avec des cas comparables provenant de pays développés indique la nécessité de se débarrasser d’eux et de les remplacer par des esprits ouverts et créatifs qui croient au dialogue et au travail d’équipe et aux capacités des jeunes générations.

Les Émirats offrent un modèle inspirant de développement global, mais certains adoptent seulement certains aspects du modèle, et non pas la vision stratégique qui définit les grandes lignes d’une action orientée vers l’avenir.

À cette fin, Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum a déclaré : « Il doit y avoir des leaders, produire des leaders est crucial. Il doit y avoir un leadership qui fonctionne en temps de crise. Si Dieu le veut, tout le monde sera de notre côté quand nous serons du côté du peuple. » Là réside l’esprit d’action positive : les gens ont un sentiment de conscience historique et reconnaissent facilement ceux qui travaillent à leur avantage et les soutiennent.

Il ne fait aucun doute que le rêve du développement et du progrès fait face à de nombreux obstacles comme la corruption qui sévit dans de nombreuses sociétés arabes. « Il faut se débarrasser de l’organe malade dans le corps humain. » La corruption dans le gouvernement et l’État provoque le sous-développement qui peut se faire sentir dans n’importe quel pays dès le premier moment où vous mettez les pieds dans un aéroport. Il est faux de garder le silence sur la corruption au point où elle devient la norme. Dans certains pays, la corruption est chose habituelle, mais ici, aux Émirats arabes unis, nous vous promettons tous, moi et mon frère, Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, que nous n’autoriserons jamais la corruption. Nous avons la responsabilité envers notre peuple, sous Dieu, de ne pas garder le silence sur ce qui est faux.

Récemment, un rapport de Transparency International a parlé de la relation étroite entre la corruption et le terrorisme affirmant que Daesh ne pourrait jamais être vaincu à moins que les conditions de corruption qui aident l’organisation à croître sont éradiquées. Le rapport Big Spin dit que l’organisation a utilisé la corruption pour recruter et diffuser la radicalisation, se proposant comme alternative.

Jusqu’à ce que nous confrontions la corruption avec la même volonté, détermination et fermeté, la reprise de notre civilisation devra attendre. Jusqu’alors, nous pourrons continuer à rationaliser nos échecs, mais nous serons les seuls à supporter les conséquences actuelles et futures.

 

par salem alketbi  –  Agoravox –

Une pensée sur “La Corruption et le Terrorisme dans le Monde arabe

Commentaires fermés.