Congo Mining investit dans la mine de fer de Badondo

Après l’acquisition d’un nouveau permis d’exploitation d’une mine de fer dans la localité de Badondo dans le département de la Sangha (au nord du Congo), la société Congo-Mining annonce l’augmentation de sa production annuelle pour les prochaines années. Le président directeur général de Congo Mining, John Welborn indique que sa structure prévoit de produire jusqu’à 40 millions de tonnes de minerai de fer de qualité supérieure par an.

John Welborn, a fait cette annonce à la suite d’une rencontre avec le premier ministre congolais, Clément Mouamba à qui il a annoncé l’acquisition par Congo Mining d’un nouveau permis d’exploitation pour le projet de fer de Badondo dans le département de la Sangha.« Cette acquisition permettra de développer une mine de fer qui produira jusqu’à quarante millions de tonnes par an de minerai de fer de qualité supérieure », a indiqué le responsable de cette filiale de la compagnie minière australienne Equatorial Ressources. La durée de vie de la mine est estimée à 10 ans. Mais John Welborn se dit optimiste et convaincu de ce que des travaux supplémentaires d’exploration pourraient identifier davantage de minerai de fer de qualité à exploiter dans la localité de Badondo. Selon lui, les nouvelles découvertes pourraient rallonger la durée de vie de la mine et augmenter la production annuelle.

 

740 milliards de Fcfa pour plus de 1000 emplois

L’exploitation de la mine de Badondo nécessitera de la part de Congo Mining, un important investissement estimé à 740 milliards Fcfa. Cela devrait permettra d’offrir de l’emploi à plus de 1.000 personnes dès le début de l’exploitation. Le président directeur général de Congo Mining, John Welborn annonce que la construction de l’usine va durer trois ans. Le gouvernement congolais tirera un meilleur parti de cette exploitation. Selon la Convention signée, la mine devra générer plus de 59 milliards de Fcfa en redevances annuelles payées par Congo Mining. En ce qui concerne les impôts, ils sont estimés à 56 milliards de Fcfa. Et pour chaque année d’opération de la mine, 61 milliards de Fcfa seront payés pour frais d’exploitation pour chaque année d’opération. M. Wellborn annonce que sa société trouvera le financement nécessaire pour développer cette mine pour profiter de la récente augmentation du prix du minerai de fer à l’échelle mondiale. Le lancement du chantier de construction de l’usine est prévu pour 2017

 

Par La Tribune Afrique