La BCEAO dément l’émission d’un billet e-CFA

Dans une déclaration de sa direction, parvenue à notre rédaction, la banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest a démenti formellement toute information liée à l’émission d’un billet numérique, l’e-CFA.

C’est une réaction officielle qui fait la lumière sur les différentes informations qui circulent. Ces derniers jours, plusieurs sources ont fait état de ce que, selon des sources proches, la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest (BCEAO) se préparerait à émettre un nouveau billet sous forme numérique qui sera appelé le e-CFA. Informations relayées dans un article publié sur notre site le vendredi 31 mars. Dans une déclaration parvenue à la notre rédaction, la BCEAO s’est inscrite en faux contre ces informations.

« …Les autorités de la Banque Centrale, dans aucune de leur communication, n’ont donné du crédit à l’intention prêtée à la BCEAO d’introduire un billet numérique dénommé le e-CFA. Au contraire, elles ont constamment démenti les fausses nouvelles diffusées à ce sujet », affirme expressément la note de la Banque.

Selon la correspondance, le directeur général de la BCEAO pour le Sénégal, Ahmadou Al Aminou Lô, à qui les déclarations ont été imputées, n’a jamais fait référence durant le point de presse de la semaine dernière, au terme  »e-CFA » ni aux commentaires qui lui sont attribuées. Cette note complète ainsi la déclaration du responsable de la Banque à Dakar qui confiait à la presse que « pour une information, il faut aller sur le site de la BCEAO. Tout ce que nous faisons fait l’objet de communication préalable. Il n’a jamais été question d’aller vers l’émission de ce billet ».

Aujourd’hui c’est donc assez clair que s’il y une initiative d’un billet numérique dans la zone CFA, ce ne serait pas une initiative de la BCEAO.

L’e-CFA, un projet contesté

Si le projet du e-CFA existe bel et bien, il s’agit aujourd’hui d’un projet qui subit des contestations énormes. Cette monnaie électroique, créée par une start-up irlandaise e-Currency et émise par la Banque régionale de marché (BRM), était prévue pour être une version numérique du CFA. Impossible, a déclaré la direction de la BCEAO. D’après elle, l’appellation même de cette monnaie électronique est illégale.

« L’appellation CFA ne doit pas être utilisée aussi librement. Il n’y a pas de rattachement du e-CFA à la zone UEMOA. Il n’est pas non plus prévu une version électronique du franc CFA par la BCEAO. L’émission du franc CFA relève de la Banque centrale exclusivement. C’est une dénomination consacrée, un pouvoir régalien des Etats de l’Union qui a été conféré à la BCEAO. Aucune monnaie ne peut concurrencer le franc CFA dans l’Union en prenant sa dénomination et en créant une confusion », a expliqué Akuwa Azoma, directrice des systèmes et moyens de paiement à la BCEAO, citée par nos confrères de Radio France internationale (RFI).

En réponse à la vive contestation de la BCEAO, la BRM  a choisi de retirer le nom e-CFA au projet, sans communiquer aucun autre nom. « Contrairement à ce qui aurait pu être compris, le projet de monnaie électronique de la BRM ne saurait impliquer la Banque centrale des Etats d’Afrique de l’ouest. La BCEAO n’émet pas de monnaie électronique. Afin d’éviter toute confusion entre le franc CFA émis par la BCEAO et la monnaie électronique e-CFA, la Banque régionale des marchés a décidé de retirer le nom e-CFA de son projet de monnaie électronique», a ainsi précisé Alioune Camarra, directeur général de la BRM dans un communiqué envoyé à RFI le 18 janvier. Voilà qui a le mérite d’être clair.

 

Emmanuel Atcha  – LTA –

Une pensée sur “La BCEAO dément l’émission d’un billet e-CFA

Commentaires fermés.