Accord agricole Maroc-UE: L’arrêt de la CJUE est « une victoire » (eurodéputés)

L’arrêt de la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE) est une victoire en ce qu’il valide l’accord commercial de 2012 entre le Maroc et l’Union européenne et juge le recours introduit par le Front Polisario comme « irrecevable », a souligné un groupe d’eurodéputés dans un communiqué rendu public jeudi à Bruxelles.

 

Les eurodéputés qui regrettent toutefois, «qu’il ait fallu plus d’un an de contorsions juridiques pour répondre à une décision uniquement politique», relèvent que le Maroc est « un allié indispensable de l’Union européenne dans la lutte contre le terrorisme et un partenaire privilégié pour établir une coopération stratégique avec l’Afrique ».

L’année 2017, ajoutent-ils «doit nous permettre, des deux côtés de la Méditerranée, de reconstruire une relation de confiance et de coopérer activement dans tous les domaines d’intérêt partagé ».

Les députés Rachida Dati, Cristian Dan Preda, Frédérique Riès, Constance Le Grip et Franck Prous appartenant aux différents groupes politiques du Parlement européen appellent «à la sécurisation rapide par les institutions européennes de cet accord, en préalable de la poursuite des négociations sur l’Accord de Libre Échange Complet et Approfondi (ALECA) entre l’Union européenne et le Royaume du Maroc ».

La CJUE a rendu, mercredi, un arrêt annulant la décision de son Tribunal du 10 décembre dernier sur l’accord euro-marocain relatif aux mesures de libéralisation réciproques en matière de produits agricoles, de produits agricoles transformés, de poissons et de produits de la pêche.

La Cour a rejeté comme « irrecevable » le recours du Polisario. Elle a également condamné ce dernier à supporter ses propres dépens ainsi que ceux exposés par le conseil de l’UE.

 

Atlasinfo